Association DALO

Vous êtes menacé d’expulsion ? Faites un recours DALO pour obtenir un relogement.

Le 1er juin 2021, la « trêve hivernale », qui a été exceptionnellement prolongée cette année, va prendre fin. Cela signifie que la police pourra à nouveau prêter son concours pour expulser les personnes faisant l’objet d’un jugement d’expulsion. L’Association DALO se mobilise pour éviter de nouvelles mises à la rue.

Le recours DALO permet d’obtenir une décision demandant au préfet de vous reloger.

Quelles conditions dois-je remplir ?

Comment établir mon recours ?

Le recours comprend

  • un formulaire,
  • les pièces justificatives mentionnées par le formulaire.

Consultez la vidéo qui vous explique comment remplir le formulaire.
Le recours et les pièces justificatives doivent être adressées au secrétariat de la commission de médiation.
Vous pouvez vous faire aider dans l’établissement de votre demande.

Quels sont les délais de la procédure ?

Le recours DALO est examiné par une « commission de médiation ». Cette commission doit rendre sa décision dans un délai maximum de trois mois.
La commission de médiation vérifie que vous remplissez les conditions prévues par la loi. Si tel est le cas, la commission vous reconnaît comme prioritaire et devant être relogé en urgence. Elle demande au préfet de procéder à votre relogement dans un délai qui, selon les départements, sera de trois mois ou de six mois.
Le préfet devra alors demander à un bailleur social de vous proposer un logement adapté à vos besoins et à vos capacités.
Attention : si vous refusez l’offre de relogement qui vous est faite dans le cadre du DALO, vous ne serez plus considéré comme prioritaire.

En plus du recours DALO, que dois-je faire ?

  • Appeler la plateforme « Allo Prévention Expulsion » de la Fondation Abbé Pierre pour faire le point sur votre situation et au besoin être orienté.e : 0810 001 505
  • Demander à être accompagné.e par un travailleur social si ce n’est pas déjà le cas.
  • Saisir la CCAPEX (commission de coordination des actions de prévention des expulsions) : cette démarche peut être faite directement mais il est recommandé de passer par un travailleur social.
  • Accepter toutes démarches et mesures d’accompagnement qui vous sont proposées.
  • Communiquer un maximum, et dans la mesure du possible, avec le propriétaire sur les démarches que vous entreprenez.
  • Mettre à jour votre demande de logement social (composition familiale, ressources etc)

Plus de conseil concernant la procédure d’expulsion pour impayés de loyers sur le site de la Fondation Abbé Pierre.

Une personne reconnue prioritaire DALO peut-elle être expulsée avant son relogement ?

La reconnaissance DALO n’annule pas le jugement d’expulsion. Le préfet peut donc être à la fois saisi par la commission de médiation pour vous reloger, et saisi par le propriétaire pour vous expulser.
La circulaire du 26 octobre 2012 dit au préfet qu’il doit procéder à votre relogement « dans un délai tel qu’il intervienne avant la date à laquelle le concours de la force publique sera mis en oeuvre ».
Si vous êtes contacté par les services de police en vue de votre expulsion, informez les de votre reconnaissance DALO.

Pour toute question, n’hésitez pas à nous contacter.


Les Actualités de l'association

Le DALO pour obtenir un logement adapté à son handicap
Publié le 8 juin 2022
La loi du 21 février 2022 contient un article passé largement inaperçu : il ouvre le recours DALO aux personnes vivant dans un logement inadapté à leur handicap ou à celui d’une personne à leur charge. Il s’agit là d’une avancée majeure. À l’origine, la loi DALO était passée à côté de la problématique du (...)

Lire la suite

Élection présidentielle 2022 : quel choix pour le droit au logement ?
Publié le 15 avril 2022
L’Association DALO rassemble des personnes et des organisations de diverses sensibilités politiques, religieuses ou philosophiques. Elle agit pour un objectif commun, qui est la mise en œuvre du droit au logement. Au nom de cette mission, il est de notre devoir d’interpeller l’État et ceux qui le (...)

Lire la suite

Il n’y a pas de paix durable hors des droits fondamentaux
Publié le 4 mars 2022
La guerre en Ukraine nous ramène à l’essentiel : la paix n’est pas un acquis, elle se construit, et les droits fondamentaux en sont le ciment. C’est parce que la misère et les inégalités génèrent la guerre, que les nations se sont réunies en 1948 pour adopter la Déclaration universelle des droits de (...)

Lire la suite