Association DALO

Les conditions générales à respecter

- Télécharger notre diaporama : "Est-ce que je remplis les conditions pour pouvoir déposer un recours DALO ?".

Pour faire un recours DALO  , je dois :

Ne pas être en capacité de me loger par mes propres moyens

Je suis en capacité de me loger par mes propres moyens si mes ressources me permettent de trouver un logement locatif privé adapté à mes besoins. Cette condition s’apprécie à la fois par rapport à mes ressources et par rapport au niveau des loyers du secteur.

Être de bonne foi

Par principe, le demandeur est présumé de bonne foi. La commission de médiation pourra cependant rejeter un recours si elle dispose d’éléments manifestes démontrant la mauvaise foi. Ces éléments peuvent porter par exemple sur l’insincérité du demandeur : fausses déclarations, documents falsifiés, ou sur un comportement par lequel il crée délibérément sa situation de mal-logé. La bonne foi doit toutefois s’apprécier au moment du recours.

Avoir accompli des démarches préalablement à mon recours

La commission de médiation se prononce en tenant compte des démarches précédemment effectuées. Elle doit s’assurer que le demandeur a cherché à régler son problème de logement par les voies de droit commun avant d’engager un recours DALO  .

En pratique, pour les recours DALO  , la principale démarche exigible consiste à avoir déposé, et le cas échéant renouvelé une demande de logement social.

Pour les recours DAHO les appels au 115 et la sollicitation du SIAO   (service intégré de l’accueil et de l’orientation) sont considérés comme des démarches préalables.

Ces démarches doivent avoir été faites « précédemment », et donc pas en même temps que le recours DALO  , mais aucun délai ne peut être exigé entre les deux démarches.

Nécessiter un relogement ou un hébergement en urgence.

Si l’on se trouve dans une des situations visées par la loi, l’urgence est présumée, exception faite pour le critère du délai anormalement long où il faut démontrer l’urgence à reloger.

En outre, la loi DALO   prévoit des critères de reconnaissance pour être prioritaire DALO  , correspondant à des situations de mal-logement. Je peux déposer un recours si je suis dans l’une de ces situations.


Les Actualités de l'association

Moins de logements sociaux, c’est plus de sans-abris et de mal logés
Publié le 10 février 2021
Dans une tribune publiée par La Croix, Bernard Lacharme, président de l’Association alerte sur la chute de la production de logements sociaux. Cette chute n’est pas liée à la pandémie, mais au désengagement de l’Etat et au manque de volonté de certaines collectivités d’assumer leurs obligations. Il y a (...)

Lire la suite

Loi de finances 2021 : quand le Gouvernement se donne pour cible de respecter le droit au logement... à 79% !
Publié le 3 décembre 2020
La loi DALO donne aux préfets une obligation claire : celle de reloger tous les ménages qui leur sont désignés par la commission de médiation parce qu’ils ne disposent pas d’un logement décent et indépendant. On avait bien compris que les préfets ne subissaient guère de pression du Gouvernement pour (...)

Lire la suite

La commission de médiation ne peut pas s’affranchir de la loi
Publié le 9 novembre 2020
Chargée d’examiner les recours DALO et de désigner au préfet les demandeurs qu’elle reconnaît comme prioritaires et devant être relogés en urgence, la commission de médiation exerce sa mission en toute indépendance. Elle ne peut recevoir de consignes de quiconque, y compris du préfet auprès de qui elle (...)

Lire la suite