En savoir plus sur la démarche de l'association DALO

C’est la mobilisation du mouvement associatif, s’appuyant sur les travaux du Haut comité pour le logement des personnes défavorisées et réuni dans une Plateforme pour un droit au logement opposable, qui a permis d’obtenir la loi DALO du 5 mars 2007. Celle-ci constitue une avancée et un levier essentiels :

  • elle désigne l’Etat comme garant de la mise en œuvre du droit au logement ;
  • elle ouvre aux personnes non logées ou mal logées des voies de recours ;
  • elle institue un Comité de suivi.

 

Cependant la mise en application concrète de la loi DALO reste très inégale. Une mobilisation permanente est nécessaire pour lever les obstacles rencontrés, et notamment :

  • permettre l’accès au droit des personnes concernées, en leur apportant l’information et l’accompagnement nécessaires dans les procédures de recours, amiables ou contentieuses,
  • veiller au bon fonctionnement des commissions de médiation,
  • rappeler aux représentants de l’Etat, garant du droit, l’obligation de résultat qui découle de la loi.

 

L’association DALO s’inscrit dans cette mobilisation associative au service de la mise en œuvre du droit au logement opposable. Elle n'entend pas se substituer aux associations intervenant auprès des personnes en difficulté de logement, mais leur apporter un soutien opérationnel.