2 mars 2017

Le droit au logement opposable : 10 ans après, l’appliquer, c’est urgent

A l'occasion des dix ans de la loi DALO, cinquante associations signent un appel commun en faveur de la bonne application de la loi.

Tout en saluant la conquête législative et sociale majeure qu'elle, les associations pointent de nombreuses insuffisances dans son application et elles appellent à en faire une véritable priorité politique. Elles formulent des propositions :

  • pour faciliter l'accès au droit, en garantissant aux personnes concernées l'information et le soutien nécessaires ;

  • pour améliorer la reconnaissance au titre du DALO et garantir l'égalité de traitement sur tout le territoire, en assurant la qualité et l'impartialité de l'instruction, et en faisant respecter par les commissions de médiation les principes du droit ;

  • pour mobiliser tous les moyens visant au relogement des ménages prioritaires DALO, en renforçant le rôle, les moyens et les responsabilités des préfets, en mobilisant l'ensemble des réservataires de logements sociaux et en développant une offre accessible correspondant aux besoins ;

  • et pour promouvoir une politique du logement à la hauteur de l'ambition de la loi DALO.

L'Association DALO est signataire de cet appel qui rejoint ses propres constats et les actions qu'elle a engagées :

  • en matière d'information, à travers le présent site mais aussi l'espace dédié aux adhérents, qui a vocation à constituer un espace de dialogue et de soutien pour toutes les personnes engagées dans l'accès au droit

  • en matière de formation, avec les sessions organisées en direction des membres des commissions de médiation et celles qui visent les travailleurs sociaux.