4 mars 2019

Appel de Grenoble : Faire valoir les droits des personnes sans abri

« La déconnexion des prix du marché immobilier avec les revenus des personnes, en particulier dans les grandes villes, empêche un nombre croissant de ménages d’accéder ou de se maintenir dans un logement. Chaque année, des dizaines de milliers de personnes sont jetées à la rue. {…}

Face à ces drames humains se jouant sous nos yeux chaque jour, les structures d’hébergement sont totalement saturées. {…}

L’opposabilité du droit contraint l’État à garantir l’accès effectif au droit à un logement ou à un hébergement. {…} Sans recours au droit, aucune pression ne s’exerce pour que les politiques publiques en matière d’hébergement, de logement et de prévention des situations de rupture, soient enfin proportionnées aux besoins. {…}

Rassemblé à Grenoble, le comité de suivi de la loi Dalo, ainsi que l’ensemble des organisations qui le composent, appellent au lancement d’une campagne nationale pour « faire valoir les droits des personnes sans-abri ». {…} Le comité de suivi souhaite que des équipes juridiques mobiles (EJM) soient constituées dans chacune des 23 métropoles de France, à l’image de celle lancée à Grenoble, pour aller à la rencontre des personnes sans-abri et les accompagner dans leurs démarches pour faire valoir leur droit dans le cadre du DALO logement ou hébergement, en fonction de leur situation.{…}

Une société laissant des personnes mourir dans la rue est une société qui accepte la barbarie. »

Lire ici la totalité de l'appel lancé par le Comité de suivi DALO et 22 associations et institutions, dont l'Association DALO,le 4 mars 2019.